Buy Quiet 2011 : comment encourager le public à acheter plus silencieux ?

buy-quiet-2011L’Institut International de l’ingénierie acoustique et l'Institut fédéral allemand pour la sécurité et la santé au travail, ont organisé en 2016 à Hambourg une conférence sur le thème de l’achat de produits "plus silencieux". Le site (en anglais) dédié à la manifestation propose l'accès aux diaporamas des conférences.

Ces trente dernières années, l’ingénierie acoustique a fait de considérables progrès dans la standardisation des méthodes d’évaluation des émissions sonores des objets bruyants, tels que les appareils électroménagers, machines, équipements et outils motorisés, ou encore les équipements informatiques, etc. Pourtant, les informations relatives aux niveaux de bruit de ces produits, telles qu’on les rencontre actuellement, sont assez peu répandues. De surcroît, quand ils existent, ces affichages sont difficiles à appréhender par le grand public. Entre les fabricants, les distributeurs et les consommateurs, c’est un peu le dialogue de sourds ! Avec son étiquette énergie, l’union européenne, avouons-le, a néanmoins bien fait avancer les choses. A la fois simple, facilement compréhensible et très répandu, cet étiquetage a profondément modifié nos habitudes de consommation, l’efficacité énergétique devenant un critère de choix non négligeable. En une quinzaine d’années, ce levier de l’information du public a largement contribué à ce que les appareils de notre quotidien deviennent bien moins gourmands en énergie. Dans un même ordre d’idée, il y a fort à penser qu’une information claire et facilement compréhensible sur les performances acoustiques des appareils se traduirait par un essor de produits moins bruyants. Jusqu’ici, les informations relatives au bruit émis par les appareils se sont distinguées par leur complexité et leur rareté. Pas de quoi susciter chez le consommateur d’intérêt particulier pour les performances acoustiques des produits. Faute de concurrence sur ce critère de l’acoustique, on comprend que les fabricants n’aient pas vraiment été encouragés à faire progresser les performances acoustiques de leurs produits. Parmi les facteurs pouvant expliquer cette situation, on pourra retenir : la complexité de l’échelle des décibels et l’interdépendance entre intensité et fréquence ; la confusion entre puissance acoustique et pression acoustique ; la teneur éminemment statistique des valeurs retenues pour l’étiquetage des performances ; la complexité des protocoles d’essai ; la dimension purement informative – et pas du tout comparative – des étiquetages « bruit ». Face à ce constat, l’Institut européen de l’ingénierie acoustique (Ince/Europe), en collaboration avec l'Institut fédéral pour la sécurité et la santé au travail (BAuA, en quelque sorte l'équivalent allemand de l'INRS) et le Centre d’information et de documentation sur le bruit (CIDB), avec le soutien du Conseil international des académies des sciences de l’ingénierie et de la technologie (CAETS), a pris l’initiative d’organiser les 5 et 6 juillet 2011 à Paris, une conférence consacrée au thème de l’achat plus silencieux. L’objectif de « Buy Quiet 2011 », manifestation internationale en langue anglaise, est double : identifier les bénéfices d’un engouement pour des produits moins bruyants ; apporter aux fabricants les connaissances nécessaires à la conception de produits moins bruyants. Autrement dit, pourquoi, et comment, encourager le public à acheter "plus silencieux". Ainsi, conférences et débats se sont attachés à :
- confirmer la nécessité d’améliorer l’intelligibilité de l’étiquetage des performances acoustiques ;
- recenser les bénéfices à tirer d’une meilleure information du grand public et des acheteurs professionnels en matière d’émissions sonores des produits ;
- évoquer les raisons et les conséquences d’un manque d’engouement pour les produits et équipements moins bruyants utilisés dans la vie de tous les jours et dans le monde du travail ;
- évaluer les avantages et les inconvénients des indices actuellement utilisés pour évaluer la performance acoustique des produits ;
- formuler des propositions d’indices acoustiques uniformisés susceptibles d’aider les fabricants et les fournisseurs de produits ;
- formuler des propositions de présentation des performances acoustiques qui aideraient consommateurs et acheteurs dans leur acte d’achat. Buy Quiet 2011 - Inducing "Buy Quiet" purchasing attitudes through simplified product noise ratings – 5 et 6 juillet 2011 - Paris - Diaporamas des présentations :  buyquiet/buyquiet2011/index.htm