Développement durable dans la construction : les pistes du succès

Dominique Bidou et le développement durable, c’est une histoire qui ne date pas d’hier, et qui dure. Pour s’en convaincre, il n’est qu’à parcourir les nombreux billets qu’il a consacré à cette problématique, réunis sur son blog. Cette fois, c’est dans la revue Le Moniteur que Dominique Bidou laisse libre cours à ses réflexions. Et sur un sujet brûlant : le logement et les défis colossaux auquel ce secteur se trouve confronté. Comment en effet va-t-on simultanément résoudre les problèmes de la pénurie du nombre de logements, de l’économie de ressources et des exigences croissantes en termes de confort et de sécurité ? Pour M. Bidou, la seule solution est de relever ces défis ensemble et de trouver une réponse qui satisfasse aux trois exigences à la fois. En adoptant une structure de dépenses différente, en intégrant mieux la durée et en reconnaissant la qualité, on offrirait au secteur du bâtiment une chance unique de se moderniser. Et l’on donnerait même à la croissance une piste pour se libérer ! Dès lors, la mobilisation de moyens complémentaires permettrait enfin que soient financés ces travaux qui améliorent la santé et la qualité de vie mais qui ne se traduisent pas par un retour sur investissement immédiatement mesurable. Ainsi, il faudrait profiter du défi de l’effet de serre et du grand projet de rénovation thermique dans l’ancien pour améliorer le confort acoustique des logements ou la qualité de leur air intérieur. Ou, en tout cas, pour ne pas dégrader les performances existantes. Car décibels et calories suivent des lois qui leur sont propres ; il en va de même pour la ventilation, qui intéresse l’ensemble d’un bâtiment. Le Moniteur – 22 février 2008 – Horizons Point de vue – Lire l’articleDominique Bidou est président du Centre d’information et de documentation sur le bruit, et président d’honneur de l’Association HQE. Il est le rapporteur des propositions post-Grenelle relatives à la qualité de l’environnement sonore remises ce trimestre au ministre du Développement durable.