L'acoustique passive pourrait-elle être une alternative aux observations visuelles pour l'estimation des densités de population ? Principes et limites sur une espèce de mysticètes : la baleine bleue antactique

AT61 Art7

Mieux connaître les densités de population des cétacés est un des objectifs clés pour évaluer leur tendance et établir le statut de leur conservation des espèces et leur habitat. Il s’agit de renseigner le suivi des populations (croissance-stabilisationdécroissance) à court et moyen terme pour l’ensemble des mammifères marins, qu’ils soient résidents dans un lieu particulier ou non. Cette cartographie de la répartition mondiale des cétacés est dynamique (temporel et spatial) et nécessite, pour être efficace, l’analyse d’un nombre conséquent de données. La collecte de données sur les mammifères marins peut se faire à l’heure actuelle suivant 3 méthodes : les observations visuelles, le suivi télémétrique et les observations acoustiques. Actuellement, les estimations de densité de population sont basées uniquement sur les observations visuelles. Cet article vise à montrer comment les informations provenant de l’acoustique passive pourraient contribuer grandement au suivi des populations.

 

Thématiques : Biodiversité
Année de parution : 2010
Type de contenu : Article scientifique
Auteur : SAMARAN F., GUINET C., GONZALEZ R., GANDILHON N., ADAM O., LOUIS M., VALSERO M-C
Description : 2010, Acoustique & Techniques n°61, pp 32-36
Ressource disponible en prêt au CidB ? : Oui
Organisme : Centre d'Etudes Biologiques de Chizé (CEBC), Centre de neuroscience Paris Sud (CNPS), Laboratoire de biologie marine EA926, Dpt. Estadística e Investigación Operativa
Type de support : PDF
Téléchargement : /images/acoustique_techniques/AT61_web-32-36_compressed.pdf