Nouvelles restrictions d’usage à Toulouse-Blagnac

Les restrictions d’usage sur les aéroports français constituent un des piliers de la réduction de la gêne due aux émissions sonores des transports aériens. Régulièrement, des arrêtés sont pris afin de formaliser les engagements locaux, clarifier les règles pour les compagnies et faire respecter ces règles.

L’arrêté d’exploitation du 21 mars 2003 portant restriction d’exploitation de l’aérodrome de Toulouse-Blagnac remplace les arrêtés précédents, respectivement du 9 septembre 1998 et du 31 août 1999. Il est en vigueur depuis le 30 mars 2003.Très similaire dans son principe à l’arrêté du 2 août 2001 portant restriction d'usage de certains avions relevant du chapitre 3 sur l'aérodrome de Paris-Charles-de-Gaulle, il interdit, la nuit, les « aéronefs les plus bruyants du chapitre 3 », ainsi que les « aéronefs bruyants du chapitre 3 » n’ayant pas fréquenté l’aéroport dans les 5 ans précédents. A titre transitoire, la plage horaire correspondant à la période nocturne s’étendra :
- de 23h00 à 6h00 entre le 30 mars 2003 et le 27 octobre 2003 ;
- de 22h40 à 6h00 entre le 28 octobre 2003 et le 30 mars 2004 ;
de 22h00 à 6h00 à partir du 31 mars 2004.

A l'atterrissage, les inverseurs de poussée et les inverseurs de pas des hélices ne peuvent être utilisés au delà du ralenti que pour des raisons opérationnelles et de sécurité. Aucun essai de moteurs ne peut être effectué entre 22h00 et 6h00, heures locales (disposition déjà en vigueur à Blagnac).

Cet arrêté constitue le seul arrêté d’exploitation pris récemment concernant les aéroports de région. La publication de l’arrêté valant pour Lyon-Saint-Exupéry est imminente (juin 2003), tandis que l’entrée en vigueur de l’arrêté concernant Bâle-Mulhouse est attendue courant 2003. Pour les autres principaux aéroports de région, les textes sont soit en cours de mise au point (Nice), soit en projet (Strasbourg, Bordeaux, Nantes, Marseille).