L’impact sonore des avions modélisé

Un décret en cours de signature soumet à enquête publique tout projet de modification significative de la circulation aéronautique au départ et à l'arrivée des dix principaux aéroports français. Dans ce cadre, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a développé un nouvel outil de modélisation pour répondre aux attentes de l'Autorité de contrôle des nuisances aériennes (Acnusa), des élus et des associations de riverains. Cet outil, dénommé Analyse d'impact sonore (AIS), évalue l'impact du trafic aérien sur les populations survolées suite à une modification des flux. Étrenné lors de l'instauration du nouveau dispositif de circulation aérienne en région parisienne (Decarp) et affiné au gré des études menées sur les aéroports « acnusables » (Paris, Toulouse et Strasbourg en 2002 ; Nice, Lyon, Nantes et Marseille en 2003), l'AIS est arrivée aujourd'hui, selon les experts environnement de la DGAC, à maturité. Les résultats de ses études sont systématiquement présentés pour avis aux CCE ( Commissions consultatives de l’environnement) et à l’ACNUSA.Source : Aéroports magazine (groupe ADP) - n° 347 - avril 2004