L’aéroport de Francfort rachète 1200 logements

Une nouvelle piste d'atterrissage nord-ouest doit être construite à l'aéroport de Francfort. Afin de gérer l’impact environnemental de cette expansion, Fraport AG, le gestionnaire de la plateforme, vient de lancer un programme pour le rachat des propriétés ou l'indemnisation des propriétaires de maisons qui seront survolées à basse altitude. La zone de survol concernée, définie en fonction d'une altitude de vol de 350 mètres au dessus du sol, concerne un peu plus de 1 200 maisons. La zone affectée, d’une largeur totale de 420 m, comprend une zone centrale de 180 m de large à laquelle s’ajoutent des zones de transition.

Ce programme est soumis à un critère d’antériorité qui fait référence à la date de présentation du rapport d'évaluation de l'aménagement du territoire réalisé à l’issue de la procédure d'aménagement. Ne sont donc éligibles que les propriétaires de biens résidentiels ayant acheté ou construit leur maison avant le 10 juin 2002, pour autant que leur maison n'était pas à proximité de la trajectoire d'atterrissage.

Les propriétaires ne souhaitant pas être expropriés peuvent obtenir une indemnité de 150 euros par mètre carré de surface habitable. Dans les deux zones de transition, la compensation sera de 100 euros et 50 euros par mètre carré, suivant l’éloignement de la zone centrale. Le prix d'achat ne sera quant à lui pas influencé par la présence de la piste d’atterrissage : la valeur retenue sera celle du marché libre de propriétés similaires avoisinantes qui ne sont pas gravement affectées par le bruit des avions.

La construction de cette nouvelle piste à Francfort n’a été acceptée par les riverains qu’au terme de plus de quatre ans de médiation, et en échange de l’arrêt des vols de nuit. Face à la saturation croissante de l’aéroport, un forum de dialogue régional avait été mis en place en 2000 afin étudier différentes options d’expansion de l’aéroport. La nouvelle piste de 2800 mètres, qui devrait accroître la capacité de la plateforme à 120 mouvements par heure, contre 80 aujourd’hui, sera construite à 1400 mètres de la piste nord actuelle, sur une emprise forestière. Elle devrait ouvrir en 2006. A noter que l’aéroport appartient à une société privée cotée en bourse.www.fraport.com