Un " résident virtuel " pour des bruits aéronautiques moins désagréables

De nombreux projets nationaux et européens travaillent actuellement s’efforcent de réduire le bruit des avions tout en rendant le son plus agréable. A Toulouse, des ingénieurs de l’Onera participent au projet européen SEFA (Sound Engineering For Aircraft), qui regroupe une vingtaine de laboratoires et d’industriels de huit pays. Pour ce projet arrivé à mi-parcours, divers tests de laboratoire, enquêtes et analyses descriptives ont été menées. L’une de ces expériences a ainsi porté sur 300 sujets devant évaluer en laboratoire les sons de différents avions, au décollage et à l’atterrissage. Après avoir déduit de ces travaux des combinaisons de facteurs psycho-acoustiques ayant des répercussions positives ou négatives sur le ressenti du son, les ingénieurs espèrent faire émerger un « Résident Virtuel », sorte de fonction de transfert permettant d’évaluer l’appréciation moyenne que pourraient engendrer de nouveaux sons d’avions.En savoir plus : www.x-noise.net/associatedprojects/generation2.htm