La plupart des expositions des salariés aux contraintes physiques ont baissé entre 1994 et 2017, à l'exception du bruit

Dans une étude du 9 septembre 2019, la Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques) du ministère du Travail présente les premiers résultats de l'enquête Surveillance médicale des expositions des salariés aux risques professionnels (Sumer) 2017. Dans le secteur privé, la plupart des expositions des salariés aux contraintes physiques ont baissé entre 1994 et 2017, à l'exception du bruit.

Selon la Dares, les expositions à des nuisances sonores, ponctuelles ou régulières, concernent plus d’un tiers des salariés (32 %) en 2017. La part des salariés concernés est en hausse dans tous les secteurs entre 1994 et 2017, notamment dans la construction (+19 points), sauf dans l’agriculture qui connaît une baisse de 10 points sur la période.

Les ouvriers qualifiés sont les plus exposés en 2017 (68 % contre 48 % en 1994). On observe toutefois une légère amélioration entre 2010 et 2017.

Parallèlement, la tension au travail se stabilise à un niveau élevé.

Plus d'informations