Le bruit au travail en hausse

L’exposition au bruit a augmenté : plus de trois millions de salariés sont exposés à un niveau sonore supérieur à 85 dB(A). C’est ce que révèle le nouveau recensement des expositions professionnelles géré conjointement par la Direction des relations du travail (DRT) et la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares). L’enquête SUMER 2003 s’est déroulée sur le terrain de juin 2002 à fin 2003, avec le concours de plus de 20% des médecins du travail en exercice, lesquels ont interrogé près de 50 000 salariés. En 2003, 18 % des salariés supportaient des bruits d’une intensité supérieure à ce seuil, contre 13 % en 1994 (enquête SUMER précédente). Mais cette hausse est due en partie à une modification de la question qui, en 1994, faisait référence à la surveillance médicale spéciale. Les expositions de longue durée (plus de 20 heures par semaine) ne progressent pas : 6 % des salariés sont touchés, surtout les hommes, les ouvriers et plus particulièrement les ouvriers qualifiés. Pour ces derniers, l’exposition augmente de 2 points pour les durées supérieures à 20 heures par semaine. Certains secteurs d’activité comme l’industrie du bois et du papier, la métallurgie et la transformation des métaux, la construction et l’industrie des produits minéraux exposent au bruit plus de la moitié de leurs salariés.

L'exploitation des résultats de l'enquête SUMER 2002-2003 est en cours. Les premiers résultats sont présentés dans un document de 8 pages, duquel est tiré le tableau suivant.

AgricultureIndustrieConstructionTertiaire
Bruit supérieur à 85 dB(A)199434,726,028,23,5
2003 (champ constant)*41,934,753,77,2
2003 (champ total)**41,934,253,78,3
Bruit supérieur à 85 dB(A) plus de 20 heures par semaine19946,215,77,61,3
2003 (champ constant)*12,416,310,51,5
2003 (champ total)**12,415,810,52,1
* Il s’agit de résultats de l’enquête SUMER 2003 portant sur le même champ que l’enquête SUMER 1994.
** Le champ de l’enquête SUMER 2003 est plus étendu. Il comprend dorénavant les salariés d’EDF-GDF, des hôpitaux publics, de la Poste, de la SNCF et d’Air France.

Source : « L'exposition aux risques et aux pénibilités du travail de 1994 à 2003. Premiers résultats de l'enquête Sumer 2003". Premières synthèses, DARES, ministère de l'Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale, n° 52.1, décembre 2004, 8 p. (format pdf, 311 ko)