Les professionnels de l’échappement moto soucieux du bruit

L'Observatoire français de la distribution des accessoires motos, groupement de fabricants et distributeurs d'échappements, organise lors des 2èmes Journées professionnelles de la moto et du scooter un colloque sur les nouvelles obligations concernant les pots. A l’occasion des deuxièmes Journées professionnelles de la moto et du scooter (JPMS 2004), qui se tiendront les 11 et 12 janvier prochains à Montpellier, l’Observatoire français de la distribution des accessoires motos (OFDAM) organise une réunion d’information destinée à présenter aux professionnels « les textes de lois à connaître pour exposer des échappements en toute tranquillité » et les « cas de dérogation pour les échappements de compétition ».

Créé en septembre 2001, l'OFDAM rassemble 18 fabricants et distributeurs français d'échappements. Son but est de « fédérer les professionnels de l'accessoire moto par rapport à l'évolution du marché et d’anticiper le durcissement des lois ». « Le marché de l'échappement moto est en pleine mutation et tous les acteurs économiques doivent avoir une information à jour afin de pouvoir agir dans la légalité et en toute connaissance », estime François Cominardi, directeur commercial de Remus France et président de l’OFDAM. Selon M. Cominardi, les échappements non homologués ont pratiquement disparu, hors pratique de compétition sur circuit : « les fabricants ont développé de nouveaux échappements homologués plus légers, avec des sonorités plus présentes, en toute légalité grâce à un nouvel intérieur qui combine le système « absorption » des pots racing et le système « réflexion » des échappements homologués. Malheureusement, il semble que les forces de l’ordre ne soient pas toujours capables de faire la différence et continuent à verbaliser des motards ayant simplement remplacé l'échappement d'origine par un échappement homologué de seconde monte ».

Rappelons qu’un décret permettant la saisie des échappements non homologués devrait être promulgué incessamment, conformément à l’annonce faite par Roselyne Bachelot dans son plan d’actions de lutte contre le bruit. Pour l'OFDAM, la parution de ce texte doit s’accompagner de mesures de formation des services de police – municipale, notamment –, un minimum de connaissances techniques s’imposant pour correctement aborder le sujet des échappements moto.Inscriptions JPMS 2004 : www.jpms.info/

OFDAM :www.ofdam.org/