Observatoires du bruit en agglomérations : Saint-Etienne Métropole déploie son réseau de mesure

Dans un communiqué du 28 juin, l’agglomération stéphanoise présente l’état d’avancement de son observatoire du bruit. Sur les dix stations de mesure prévues, quatre sont déjà opérationnelles.

station-de-mesure-rive-de-gierDans un communiqué du 28 juin, l’agglomération stéphanoise présente l’état d’avancement de son observatoire du bruit. Sur les dix stations de mesure prévues, quatre sont déjà opérationnelles.

Saint-Etienne Métropole, au même titre que les agglomérations d’Aix-en-Provence, Nice et Grenoble, est lauréat d’un appel à projet lancé par le ministère chargé de l’Ecologie et l’ADEME pour la création d’observatoires du bruit en agglomérations. L’observatoire du bruit a pour objectif d’évaluer, sur le long terme, l’impact des trafics routiers et ferroviaires et de quantifier de manière plus détaillée les populations exposées au bruit afin d’optimiser les actions et traitements à mettre en œuvre. Il permet également d’assurer un suivi des politiques publiques en disposant d’indicateurs sonores. L’observatoire du bruit se veut plus précis que les outils traditionnels. Dans une volonté de transparence, les données seront diffusées auprès des acteurs concernés à l’échelon local et national : les pouvoirs publics, les élus et leurs services, les professionnels et le public.

Les services des quatre agglomérations, Acoucité (l'observatoire du bruit du Grand Lyon, qui accompagne les quatre collectivité dans le déploiement de leurs structures respectives), et l’ADEME se sont rencontrés ce jeudi 28 juin au siège de Saint-Etienne Métropole pour faire un point sur l’état d’avancement de leur observatoire du bruit et évoquer les projets en cours. Saint-Etienne Métropole est la première de ces quatre agglomérations à déployer son observatoire, lequel comprendra 10 stations de mesures, un sonomètre et des moyens de simulations. Les 4 premières stations installées en avril 2012 sont situées à :

  • Rive de Gier : Le long de l’A47
  • La Ricamarie : Le long de la N88 
  • St Chamond : Quartier de St Julien 
  • Saint-Etienne : Rue des Martyrs de Vingré 

Les sites potentiels pour l’installation de stations à compter de la rentrée 2012 :

  • St Etienne – Suivi de l’aménagement du boulevard Bergson
  • St Etienne – Qualification des niveaux le long du boulevard urbain suite à l’opération cœur de ville
  • St Etienne – Qualification des places du centre ville
  • La Talaudière – Qualification des niveaux le long de la RD3
  • St Chamond – Suivi de l’aménagement de la gare 
  • St Etienne – Quartier de Bellevue
  • St Etienne - Cours Fauriel – lié au projet BHNS
  • Firminy – Boulevard Fayol
  • St Chamond – Place nationale du quartier d’Izieux suite à l’aménagement des rues Rivaud et Sibert 

Source : communiqué de presse du 28 juin 2012 - Saint-Etienne Métropole