Autoroute A63 : un élargissement qui fait bouger les riverains

Sous la pression des riverains concernés par l’élargissement de l’A63, la municipalité d’Urrugne (Pyrénées atlantiques) a fait réaliser une étude acoustique indépendante de celle déjà réalisée par ASF. Les riverains espèrent notamment un relèvement de la hauteur prévue pour le mur antibruit.

L'autoroute A63 traverse le Pays Basque nord sur une distance de 66 kilomètres. Cet axe de communication avec l’Espagne connaît un trafic routier de plus en plus dense, ce qui a décidé les Autoroutes du Sud de la France (ASF) à réaliser des aménagements destinés à fluidifier la circulation jusqu'à la frontière. ASF va donc investir 526 millions d'euros dans l’élargissement à 2 x 3 voies d’une portion de 40 km d'autoroute inscrits dans un relief difficile traversant une zone périurbaine et sous forte circulation (30 000 à 40 000 véhicules par jour). La fin des travaux est prévue pour 2015. En amont du projet, lors de l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique notamment, les maires des municipalités concernées ont été associés à la prise de décision concernant certaines dispositions techniques. A Urrugne, les habitants touchés par l’élargissement (quartier Mendixoko) se sont néanmoins mobilisés. Ils ont notamment occupé la mairie afin d'obtenir des engagements écrits de la part de la commune pour la réalisation d’une étude acoustique indépendante. Pas convaincus par les relevés acoustiques déjà effectués par ASF sur six points, ils espèrent que ces mesures permettront de relever la hauteur prévue du mur antibruit, fixée aujourd’hui à 1,50 m.

Source : Les nouvelles du Pays basque – Fabienne Ocafrain – Article du 14 octobre 2009 – www.lejpb.com