Bruit de circulation à Paris : les cartes de nuit sont publiées

La carte du bruit routier de nuit à Paris est en ligne depuis quelques jours. Paris avait été, l’an dernier, la première ville européenne à publier sur Internet une carte du bruit routier de jour en 2D et en 3D. Les parisiens peuvent maintenant connaître rue par rue l’impact de la circulation sur leur environnement sonore nocturne.

Après la carte du bruit routier moyen pour la période de jour publiée en mai 2003 et visitée par 1,2 millions d'internautes en un an, Paris publie cette fois sa carte du bruit routier moyen de nuit (période 22h-6h). Un nouveau module de présentation des cartes permet désormais de zoomer sur les cartes en 2D (à l’échelle du quartier), d’effectuer des recherches de sites, de comparer les cartes jour et nuit, d’obtenir les statistiques d'un arrondissement et de visualiser le bruit en 3D. Les 600 cartes de bruit proposées couvrent l'intégralité des 6000 voies de la capitale, et toutes les façades sont visualisables. Comme pour la précédente carte, ce projet est le fruit de huit mois de calculs et de modélisations : les calculateurs du service de l'écologie urbaine ont disposé quelque 26 millions de microphones (virtuels) sur l'espace parisien ; la direction de la voirie et des déplacements a apporté son concours pour les données de trafic, et l'atelier parisien d'urbanisme les informations parcellaires. Le nouveau module est le résultat du travail croisé du service communication de la direction de la protection de l'environnement, du service multimédia de la direction de la communication, du service de l'écologie urbaine et de l'agence media-variations. Depuis juillet 2002, la réalisation de telles cartes avant 2007 est une obligation européenne pour toutes les agglomérations de plus de 250 000 habitants. Paris, sans attendre la transcription en droit français de cette directive, se prépare à cette obligation. Cet outil permet à la Ville d’améliorer la connaissance de cette nuisance, d’en informer les Parisiens et d’approfondir la sensibilisation du grand public. La cartographie du bruit permet en outre, d'ores et déjà, d'affiner les prescriptions techniques des aménagements de lutte contre les nuisances sonores : revêtements routiers, diminution de la vitesse (quartiers verts, espaces civilisés), protections acoustiques, etc. Par ailleurs, dans la perspective des plans d’action rendus obligatoires par la directive d'ici 2008, la Ville de Paris prépare actuellement son « plan de lutte contre le bruit ».

Source : www.paris.fr