Le Japon va réglementer le bruit des pneus

A l’instar de l’Union européenne, où le bruit émis par les pneumatiques des véhicules routiers est réglementé, le Japon s’apprête à adopter une réglementation similaire.

A l’instar de l’Union européenne, où le bruit émis par les pneumatiques des véhicules routiers est réglementé, le Japon s’apprête à adopter une réglementation similaire.

En 2011, le gouvernement japonais adoptera une réglementation visant à réduire le bruit émis par les pneumatiques des véhicules motorisés, imitant en cela l'Union européenne. Le ministère de l'Environnement japonais envisage de mener des études sur les émissions sonores des différents types de véhicules autorisés à circuler, et se penchera aussi sur la corrélation entre le bruit et le dessin du pneu. Le comité japonais, qui comprendra des représentants de fabricants de pneus, s’attachera également à déterminer si cette directive européenne a eu un impact sur la sécurité routière. Les deux principales composantes du bruit émis par un véhicule motorisé sont le bruit moteur et le bruit du contact entre les pneumatiques et la chaussée. Le bruit issu du contact entre le pneu et la chaussée augmente avec la vitesse. Dès la fin du troisième rapport de boîte de vitesse, aux environs de 70 ou 80 km/h, le bruit de contact pneu-chaussée dépasse le niveau sonore du moteur. Depuis son entrée en vigueur en 2003, la directive 2001/43/CE réglemente les caractéristiques acoustiques des pneumatiques neufs. Les limites, qui sont fonction du type de véhicule sur lequel il est posé (voitures, camionnettes et camions) et de la largeur du pneu (5 classes), oscillent entre 72 et 79 décibels (mesure à une distance de 7,5 mètres, pour un véhicule circulant en roue libre à une vitesse comprise entre 70 et 80 km/h). A noter que la Commission européenne travaille actuellement à la mise en place d’un étiquetage des pneus qui comportera trois notations : la résistance au roulement (efficacité en carburant), l’adhérence sur sol mouillé et le bruit résultant du roulement du pneu sur la chaussée. Bruxelles a par ailleurs l’intention d’intensifier les exigences acoustiques des pneumatiques neufs, mais elle se heurte aux fabricants de pneus, qui considèrent qu’une hausse des performances acoustiques irait à l’encontre de la sécurité routière.

Source : The Asahi Shimbun – « Environment Ministry plans regulations on noise from tires », article de Rintaro Sakurai publié le 27 août 2009 - www.asahi.com/english/