Région parisienne : la “police verte” sensibilise au bruit des deux-roues motorisés

La préfecture de Police de Paris a mené du 14 au 16 mai derniers une campagne ciblée préventive pour lutter contre les nuisances provoquées par certaines motos et scooters. Un cinquième environ des véhicules contrôlés dépassaient le niveau sonore autorisé. Reportage en mots et en images.

bruit-deux-roues-motorises-cidbLa préfecture de Police a mené du 14 au 16 mai derniers une campagne ciblée préventive pour lutter contre les nuisances provoquées par certaines motos et scooters. Un cinquième environ des véhicules contrôlés dépassaient le niveau sonore autorisé. Reportage en mots et en images.

La « Police verte » : bilan des 3 jours de la campagne « Stop aux bruits excessifs et aux atteintes à l'environnement ! » en direction des deux-roues A l’approche de l’été, la préfecture de Police de Paris coordonne, dans les quatre départements de l’agglomération parisienne, des opérations de sensibilisation aux nuisances sonores et à la pollution, mais aussi de sécurité routière en faveur des deux-roues. Du 14 au 16 mai 2013, l’unité de contrôles techniques a réalisé dans les Hauts-de-Seine, en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne et à Paris des contrôles préventifs et pédagogiques des deux-roues fondés sur le mieux "vivre ensemble". La direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) et de la direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP) ont participé conjointement à ces opérations ciblées préventives pour lutter contre les nuisances provoquées par certaines motos et scooters. Au cours de ces trois jours de sensibilisation, 93 motards, soit un cinquième des usagers contrôlés, se sont vu signaler que le niveau sonore de leur véhicule n’était pas conforme ; 75 avaient subi un "débridage" et 13 cyclomotoristes ont été avisés que leur engin dépassait les seuils de pollution autorisés. Sur l’ensemble de ces contrôles, 8 personnes ont toutefois été verbalisées. Les prorpiétaires de deux-roues débridés risquent une amende de 135 euros, assortie d'une obligation de remettre le cyclomoteur aux normes dans les 48 heures et d'une confiscation de la carte grise jusqu'à la mise en conformité.

Toujours dans cette démarche à la fois préventive et pédagogique, le 8 juin prochain, la préfecture de police conduira, sur l’esplanade Saint-Louis à Paris (12e), face au château de Vincennes, de 10h à 18h, l’opération « 100% 2 roues motorisées ». Le public pourra participer à de nombreux ateliers. 

Lire notre reportage vidéo (3min30s - réalisation : Philippe Strauss) :

Région parisienne : la police verte sensibilise au bruit des deux-roues motorisés