La ministre de l’Ecologie très mobilisée sur le dossier des nuisances sonores aériennes

Lors de la présentation du budget 2006 du ministère de l'Ecologie, au delà du prolongement des actions déjà engagées, la ministre a souhaité voir s'intensifier la lutte contre les nuisances aériennes.

Nelly Olin, ministre de l’Ecologie et du développement durable, a présenté à la presse le budget 2006 de son ministère. Les crédits alloués par l’Etat seront de 896 millions d’euros (contre 825 en 2005). Ce budget est désormais réparti, dans le cadre de la loi d'orientation portant loi de finance (LOLF, qui introduit pour chaque ministère des objectifs et des indicateurs de performance), en deux missions et quatre programmes. La mission Ecologie et développement durable, qui comprend 3 programmes :
- un programme de prévention des risques et de lutte contre les pollutions
- un programme de gestion des milieux et de la biodiversité
- un programme relatif à la conduite et au pilotage des politiques environnementales et du Développement. Dans le cadre de la Mission interministérielle de la Recherche et de l’Enseignement supérieur (MIRES), le ministère pilote un programme de recherche dans le domaine des risques et des pollutions. Au-delà de ces actions, la ministre a affirmé qu’elle souhaitait donner une impulsion nouvelle à d’autres politiques qui lui paraissent essentielles (changement climatique, prévention de la sécheresse, évaluation et contrôle des produits chimiques, application des directives européennes concernant NATURA 2000) et que, par ailleurs, d’autres dossiers mobiliseront ses équipes et notamment un renforcement de la lutte contre les nuisances aériennes, dont elle est amenée à mesurer les conséquences désastreuses en tant qu’élue du Val d’Oise.