Parution : évaluation de la gêne due aux bruits routier et ferroviaire

news 949 rapport inretsL’Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (INRETS) a  produit un rapport de recherche sur l’évaluation de la gêne due à l’exposition combinée aux bruits routier et ferroviaire.

La construction d’infrastructures de transport jumelées, voie routière et voie ferroviaire notamment, expose de plus en plus de riverains à des sources de bruit combinées. Cette situation pose en particulier la question de l’évaluation de la gêne sonore dans ce type de contexte par ailleurs insuffisamment pris en compte dans les réglementations actuelles. Comment comparer ces deux sources sonores sur le plan perceptif, identifier les interactions possibles entre ces bruits et évaluer la gêne totale résultant de l’exposition combinée à ces deux sources ? Les travaux de terrain réalisés conjointement par l’INRETS et la SNCF présentés dans cet ouvrage confirment, sur le plan sonore, l’avantage du rail sur la route, mais montrent aussi la complexité à évaluer et à modéliser la gêne totale fortement dépendante des situations d’exposition au bruit. Cette contribution émane du laboratoire Transport et environnement de l’INRETS. Cette équipe se concentre notamment sur les axes de recherche suivants : développement de méthodologies d’évaluation ; établissement et modélisation des relations dose-réponse entre descripteurs physiques et gêne environnementale (bruit, intrusion visuelle des infrastructures, odeurs) ou autres effets (sommeil, effets psychophysiologiques …) ; évaluation de l'influence des facteurs non-environnementaux (situationnels, individuels, sociaux) dans la modélisation des relations dose-réponse ; recommandation des valeurs-limites d'exposition, aide à la définition de politiques environnementales.

Evaluation de la gêne due à l’exposition combinée aux bruits routier et ferroviaire - Patricia Champelovier (INRETS), Cora Cremezi-Charlet (SNCF), Jacques Lambert (INRETS) Rapport de recherche INRETS n°242, septembre 2003 (150 pages) www.inrets.fr