Plan national santé environnement : trois mesures pour améliorer l’environnement sonore

Les ministres en charge de l'Ecologie et de la Santé ont présenté en conseil des ministres le nouveau plan santé-environnement (PNSE 3) qui s'étendra sur la période 2015-2019. L'amélioration de l'environnement sonore figure parmi les 10 actions immédiates à prendre afin de réduire l'impact des facteurs environnementaux sur la santé des Français.  

3eme-pnnse-2015-2019Les ministres en charge de l'Ecologie et de la Santé ont présenté en conseil des ministres le nouveau plan santé-environnement (PNSE 3) qui s'étendra sur la période 2015-2019. L'amélioration de l'environnement sonore figure parmi les 10 actions immédiates à prendre afin de réduire l'impact des facteurs environnementaux sur la santé des Français.

Ségolène Royal, ministre en charge de l’Ecologie, et Marisol Touraine, ministre en charge de la Santé, ont présenté le nouveau plan santé-environnement (PNSE), en Conseil des ministres le 12 novembre. Signe de la volonté du gouvernement de réduire autant que possible et de façon la plus efficace les impacts des facteurs environnementaux sur la santé, le troisième PNSE mobilise tous les acteurs concernés pour réduire ces expositions à partir d’une évaluation globale. L’amélioration de la qualité de l’environnement sonore figure parmi les 10 mesures immédiates dans le domaine santé environnement annoncées par les deux ministres. Le communiqué interministériel précise que les effets de l’exposition au bruit sont aujourd’hui insuffisamment pris en compte. Ce volet bruit du PNSE 3 comporte trois axes : publier un guide pour améliorer la qualité acoustique dans les écoles, développer l’éducation au bruit et à la citoyenneté, notamment auprès des jeunes, et mettre à disposition du public une application sur les 15 points à vérifier en matière de bruit dans les logements. Plan national santé environnement : les nouvelles mesures - Communication du 12 novembre 2014