Les commerçants de Rueil-Malmaison relèvent le défi

La ville de Rueil-Malmaison (92) et la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Hauts-de-Seine délivrent aux commerçants de la ville un label « Éco-défis des commerçants ». Pour l’obtenir, ceux-ci doivent relever trois défis pris dans une liste de seize actions concrètes, où figure la diminution des nuisances sonores.

Cette opération consiste à valoriser les actions concrètes menées par les commerçants en faveur de l'environnement. Pour cela il leur faut relever trois défis parmi une liste de seize classés en six thématiques :
- énergie : maîtriser et réduire ses consommations,
- transports : réduire les émissions polluantes générées,
- bruit : diminuer les nuisances sonores,
- emballages : remplacer les sacs plastiques et limiter le suremballage,
- éco-produits : encourager le développement des produits plus respectueux de l’environnement,
- eau : améliorer la gestion de l’eau et prévenir les pollutions. Les commerçants bénéficient d’un accompagnement par un conseiller de la CCIP Hauts-de-Seine pour l’aide à la réalisation des défis, avec en complément un guide et les outils associés, ainsi que le suivi et la préparation du dossier de labellisation. Le dossier est transmis au comité de labellisation composé des membres du comité technique et des partenaires de l’opération. Le label est valable un an. À échéance, les commerçants devront démontrer qu'ils ont maintenu les bonnes pratiques en justifiant leurs actions et auront la possibilité de relever un ou plusieurs défis supplémentaires. Les commerçants labelisés disposent d'un kit de communication gratuit, composé de flyers à destination de leurs clients, d'un présentoir aux couleurs de l'opération, d'une affiche-vitrine prouvant leur engagement dans une opération en faveur du respect de l'environnement.

Éco-défis, les documents utiles à télécharger :
- le guide pratique des commerçants est disponible auprès du service Commerce de la CCIP92
- la charte de gestion des nuisances sonores (33 Ko)
- la charte d'engagement pour les commerçants non-sédentaires (32 Ko)
- le bulletin d'engagement (103 Ko) Pour en savoir plus sur l’opération : Emmanuel LE BASSARD - tél : 01 46 14 27 87 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La charte de bonne gestion sonore

L’objectif de cette charte est de préserver la tranquillité du voisinage en sensibilisant les commerçants, les salariés, les fournisseurs, les clients et notamment les fumeurs à adopter un comportement citoyen. Cette charte concerne les commerçants sédentaires de la ville de Rueil Malmaison. Article 1 – Lutte contre les nuisances sonores
Le commerçant et l’ensemble du personnel s’engagent à adopter un comportement discret dans le cadre de ses activités quotidiennes afin de ne pas troubler le voisinage. Le gérant s'engage à veiller à la discrétion de ses salariés, en toute situation. Article 2 – Les livraisons
Les horaires de livraison prévus par la ville de Rueil-Malmaison doivent être respectés. Le gérant s'engage à rappeler à ses fournisseurs les horaires réglementaires en les faisant apparaître sur les bons de commande, ou tout autre support. Lors des livraisons, le gérant veillera à demander au livreur de:
- couper le moteur des véhicules,
- baisser le volume des autoradios,
- éviter les interpellations,
- éviter de jeter les palettes,
- ne pas manipuler bruyamment les engins, matériels, etc., utilisés lors de ces opérations. Article 3 – Les terrasses
Pour les restaurateurs bénéficiant du droit d'exploiter une terrasse extérieure, le gérant prendra toutes les précautions pour éviter les bruits inutiles. Veillera au respect de la tranquillité publique Il s'engage à respecter les horaires d'exploitation et à prendre toutes les précautions pour éviter les nuisances lors du rangement en évitant de trainer les tables et les chaises, etc. Article 4 – La clientèle
Les exploitants s’engagent à sensibiliser leurs clients sur les nuisances sonores qu’ils peuvent générer, notamment lors de l’entrée et de la sortie de l’établissement, ou lors de la pause cigarette. Les exploitants veilleront dans cette optique à :
- apposer l’affichette proposée dans son établissement, dans un emplacement bien visible,
- éviter les regroupements de fumeurs à l’extérieur de l’établissement, surtout la nuit,
- veiller à faire respecter par les clients les bonnes règles de voisinage, lors de la pause cigarette ou lors du départ,
- favoriser un départ échelonné des clients.