McDonald’s, soucieux de son impact environnemental, lance un appel à projets

McDonald’s France s’est engagé depuis plus de dix ans dans une stratégie environnementale dont l’un des volets vise à favoriser l’intégration visuelle, olfactive et sonore de ses restaurants. Dans le sillage des engagements pris lors du sommet de Nairobi (qui s’est notamment traduit par l’adoption d’un calendrier pour la révision du protocole de Kyoto), le géant de la restauration rapide entend transformer ses pratiques pour maîtriser davantage l’impact de son activité sur l’environnement. Dans ce contexte, McDonald’s France souhaite proposer aux professeurs, chercheurs et étudiants des filières technologiques, scientifiques et de management, l’opportunité de mener des projets concrets contribuant à l’avancée environnementale de l’entreprise. C’est la raison de ce premier appel à projets lancé par la firme, dont l’objectif est de décerner des bourses de 10 000 € par projet retenu. Les projets présentés doivent avoir à terme un impact direct sur l’activité de McDonald’s France, en permettant une réduction des émissions de gaz à effet de serre, une limitation des nuisances ou la préservation des ressources naturelles. Une note d’intention, validée par un responsable pédagogique, doit être soumise au plus tard le 30 juin 2008 (la date initiale du 15 juin a été prolongée). L’un des volets de la stratégie environnementale de McDonald’s vise à favoriser l’intégration sonore de ses restaurants. Ainsi, la chaîne de restauration rapide teste de nouvelles techniques pour améliorer le confort de ses équipes, des clients et des riverains. Des exemples ? Dans le souci de réduire les nuisances sonores pour les riverains des restaurants, l’intégralité de la flotte des camions frigorifiques du partenaire logistique de McDonald’s France est équipée du système super silent, insonorisé à 65 décibels, pour les livraisons de la région parisienne. Pour les camions gérés en sous-traitance, ou lorsque des problèmes de voisinage subsistent, les livreurs sont invités à couper le moteur le temps de la livraison. Ce type d’interruption est rendu possible par une conception spéciale de la caisse, dont l’étanchéité évite tout impact sur la température de conservation des marchandises. A l’intérieur de ses restaurants, McDonald’s s’est attaché à réduire une source de bruit importante : les appels de production. Sur la ligne des produits frits, ceux-ci sont désormais communiqués via des écrans informatiques, contribuant ainsi à améliorer le confort sonore en restaurant, et ainsi les conditions de travail des équipiers. Un autre axe d’amélioration des ambiances sonores intérieures est actuellement à l'étude, dans le cadre d'un partenariat avec les Caisses régionales d’assurance maladie du sud-est de la France : il s'agit de l’adoption de dalles acoustiques, à la place des dalles métalliques des faux plafonds, et le remplacement des bacs métalliques par des bacs acoustiques.Information sur l’appel à projets : www.macdonalds.fr/appelaprojets Source : L’Ecojournal 2007 de McDonald’s France