Les nominés du Décibel d’or 2005

Créé en 1991, par le Conseil national du bruit, le concours du « Décibel d’Or », a pour objectif de mettre à l’honneur les acteurs, entreprises ou associations ayant contribué, de façon exemplaire, à l’amélioration de l’environnement sonore. Cette année une attention spéciale a été accordée aux matériaux acoustiques ; pour la première fois, un prix spécifique sera décerné dans cette catégorie.

Au total, 63 candidatures ont été reçues et étudiées par le jury, composé en grande partie de membres du Conseil national du bruit. Treize nominés ont été retenus.

Dans la catégorie Ville ou transports, qui concerne les actions des collectivités territoriales, ainsi que les initiatives de réduction du bruit dû aux transports, sont nominés :
- la société Colas, pour le revêtement routier urbain Rugosoft, qui permet une réduction du bruit pouvant aller jusqu’à 7 dB (A) ;
- le groupe de travail Bruit et Urbanisme du Pôle de compétence Bruit de l’Isère, pour le guide « Plan local d’urbanisme et bruit : la boîte à outils de l’aménageur » ;
- la Ville de Lagny-sur-Marne (77), pour son plan municipal de lutte contre le bruit ;
- la Ville de Phalempin (59), pour sa campagne de lutte contre le bruit : « Le bruit ça suffit ».

Dans la catégorie Sensibilisation et éducation, qui correspond aux actions de communication à destination du grand public, sont nominés : -
- l’association Jeunesse et écologie (Belgique) pour l’outil pédagogique « Décibelle et Groboucan : les chasseurs de bruits » ;
- la Maison de l’environnement de Belfort pour l’opération de sensibilisation à l’environnement sonore, au bruit et aux risques auditifs « Tendre oreille », réalisée dans le cadre du festival de rock « les Eurockéennes » ;
- la société Orange France, pour sa campagne de communication grand public sur les « Bons usages » du mobile intitulée « Faites un geste pour votre environnement sonore ».

Dans la catégorie Produits et nouvelles technologies, qui prime les appareils de mesure de bruit, ainsi que les produits et matériels conçus par les industriels dans un souci d’amélioration de leurs caractéristiques acoustiques, sont nominés :
- la société K-Line, pour la fenêtre K-Line Air à haute isolation acoustique qui permet un affaiblissement acoustique de 43 dB ;
- la société Kaérys, pour le dispositif de traitement de l’apnée du sommeil KXS présentant un niveau sonore inférieur à 30 dB (A) ;
- la société Microvoirie, pour l’aspirateur électrique de voirie Canto’net.

Dans la catégorie Matériaux acoustiques, qui récompense les matériaux isolants, absorbants, et antivibratiles, sont nominés :
- la société 340 Technologies, pour la dalle de correction acoustique à base de sable Plénitude ;
- la société Gerflor, pour le revêtement de sol PVC Taralay particulièrement adapté au secteur hospitalier ;
- la société Lafarge Plâtres, pour le montant acoustique Prégymétal M 62 dB, permettant un haut niveau d’affaiblissement acoustique en association avec une cloison à simple parement en plaque de plâtre.

Les quatre prix seront remis, en présence du ministre de l’Ecologie et du développement durable, par la présidente du CNB, Marcelle Ramonet, au cours d’une cérémonie qui se tiendra à Paris le 23 juin prochain.