Ecoute", exposition sur le matériau sonore

La Galerie des enfants du musée d’art moderne du Centre Pompidou présente pour la première fois une exposition sur le matériau sonore. En proposant un parcours sensible, une palette sonore à travers des dispositifs d’écoute et une sélection d’œuvres contemporaines, cette exposition invite le grand public à cultiver le plaisir de l’ouïe en découvrant la richesse et la complexité du matériau sonore. L’oreille éveillée, le public est invité à se questionner sur la matérialité du monde sonore, son écriture, sa représentation, ses correspondances ou ses confrontations avec les arts plastiques. L’exposition se déploie dans les deux espaces de la Galerie des enfants.

Dans le premier espace, un paysage urbain de différents intérieurs architecturés (pièce, alcôve, salon, boudoir, cabines) permet au jeune public de jouer avec des œuvres interactives. Ouvert sur le Forum, il propose un paysage urbain de différents intérieurs architecturés (pièce, alcôve, salon, boudoir, cabines) qui permet au jeune public de jouer avec des œuvres interactives.

Sous le casque orange dessiné par Tallon, Vincent Epplay, plasticien musicien (www.viplayland.net) nous réserve des surprises. Il produit des situations, des contextes où des failles discrètes, des glissements, des incongruités viennent troubler nos habitudes d'écoute.

« L'hypertable » que nous propose Douglas Edric Stanley www.abstractmachine.net) est une table sensible à la caresse, une table médium où la main du spectateur effleure la surface révélant ainsi l'histoire d'une onde mystérieuse qui traverse les corps en leur donnant de nouvelles sensations. Images et sons en mouvement.

L'installation interactive d'Antoine Denize « Ecouter-Voir » invite les jeunes auditeurs à tendre l'oreille lors de parcours auditifs dans la ville : le son d'un lieu évolue à la fois au cours du temps, mais aussi en fonction de nos déplacements dans l'espace réel et subjectif.

Avec la complicité du studio d'Art Acoustique de la WDR/Cologne et de l'association Phonurgia Nova, un voyage acoustique est proposé au public à travers les environnements de grandes métropoles du monde traversées, scannées, samplées, recomposées par les musiciens comme John Cage (Dublin), Pierre Henry (Paris), un programme à découvrir chaque mois !

Du 22 septembre au 14 décembre 2004, « PHASE », Plate-forme Haptique d'Application pour l'Eveil sonore présenté par le programme RIAM (partenaires : ONDIM, CEA-SRSI, HAPTION, IRCAM). Un jeu accessible à tous : il s’inspire d’un jeu de poursuite qui permet au public de courir après le matériau sonore, dans le sillon du son. C’est un travail de recherche expérimentale sur les relations entre le geste, le retour d’effort, l’image et la musique.

Du 14 décembre au 17 janvier 2005, une installation visuelle et sonore autonome infinie non interactive d'Antoine Schmitt www.gratin.org/as/ : « SOLO » la situation délicate du batteur de Jazz au moment de son solo improvisé. Voir et entendre la tension de l'instant avant la percussion. Un téléphone portable exposé sonne ? Appel ou signal ? Délicate ou insistante, la sonnerie est toujours différente, puisée aléatoirement dans la collection du label sonicobject réalisée par des compositeurs et plasticiens sonores.


Le second espace est conçu comme un jardin d'écoutes. Il offre une promenade abstraite, contemplative et intime parmi les sons et la musique.

Les installations développées par l'artiste berlinois Rolf Julius avec des moyens techniques simples et un répertoire minimaliste de sons et de bruits sont des endroits de silence où le son se fait visible en faisant vibrer la poussière de graphite déposée sur un haut-parleur.

Peter Vogel, à la double compétence de physicien et d'artiste crée des sculptures qui réagissent à leur environnement, des objets interactifs qui, contrôlés par une logique interne, répondent par un jeu de cellules photo-électriques à la lumière, à l'ombre ou au son produit par le spectateur.

Quant au musicien canadien Robin Minard, il éveille nos oreilles à une écoute plus fine en nous guidant vers une nouvelle perception de notre environnement. Changeant la relation habituelle entre l'auditeur et le son, il fait pousser sur le mur d'étranges plantes sonores.

Face aux œuvres de ces 3 artistes, un banc d'écoute permet au public de déguster quelques perles sonores.

L'exposition Ecoute a été réalisée en partenariat avec le Fonds d'Action SACEM et la société DGPS. Avec la participation de l'Ircam et du Centre culturel canadien. Boris Tissot : Commissaire - Dominique Kalabane : Chargée de production - Etienne Regent ( siz ?- ix )architectes : ScénographieDu 22 septembre 2004 au 17 janvier 2005 - Horaires : 11h à 19h, tous les jours sauf mardi. Centre Pompidou - Place Georges Pompidou - 75004 Paris - Téléphone : 01 44 78 12 33 - Télécopie : 01 44 78 12 07

Pour plus d'informations : www.centrepompidou.fr