Ecologie sonore : treizièmes rencontres Architecture Musique Ecologie

Depuis 1998, Pierre Mariétan, compositeur , fondateur du Laboratoire Acoustique et Musique Urbaine de l'école d'architecture de Paris La Villette, organise des rencontres sur le thème Musique Architecture Ecologie. Ces rencontres se tiennent cette année du 18 au 22 août 2010, à Isérables, petit village montagnard du Valais Suisse.

Depuis 1998, Pierre Mariétan, compositeur , fondateur du Laboratoire Acoustique et Musique Urbaine de l'école d'architecture de Paris La Villette, organise des rencontres sur le thème Musique Architecture Ecologie. Ces rencontres se tiennent cette année du 18 au 22 août 2010, à Isérables, petit village montagnard du Valais Suisse.

Les 13ème Rencontres Architecture Musique Écologie seront l’occasion d’interroger la pratique et la science musicales à partir des instruments sonores en questionnant leur changement de statut, de fonction et de rôle dans des phases historiques différentes et des contextes culturels hétérogènes. Le rapport entre tradition et création sera ainsi abordé sur la base de deux perspectives fondamentales : d’un côté le processus du devenir historique des instruments depuis leur origine cultuelle et/ou fonctionnelle (signalétique sonore) jusqu’à leur statut d’instrument de musique ; et de l’autre l’expérience de la création contemporaine se rapportant à la tradition. Il s’agit de redécouvrir pourquoi des instruments d’extérieur, comme les cors alpins, les cornemuses, ont été inventés. Et comment leur facture répondait en premier à des nécessités fonctionnelles ou cultuelles avant qu’ils ne soient considérés exclusivement en tant qu’instruments de musique (à ce sujet, la signalétique sonore contemporaine devrait pouvoir tirer bénéfice d’une telle étude). La voix elle-même à travers la pratique du Yodel et du Betruf a participé directement au rapport entre nature humaine et source sonore. Ainsi abordée, cette problématique ouvre sur plusieurs questions inédites et d’actualité, notamment : les instruments de production sonore signalétique d’aujourd’hui peuvent-ils devenir des instruments de musique comme cela a été le cas pour certains instruments d’origine ancienne ? L’adéquation son, espace et temps du jeu instrumental traditionnel, est-elle une question d’écologie sonore avant la lettre ? Le débat sera interdisciplinaire et conforté par une série d’interventions musicales en collaboration avec des musiciens, musicologues, acousticiens, philosophes. Comme cela est pratiqué chaque deux ans, l’expérimentation de l’écoute se poursuivra avec des exercices, analyses et réflexions proposées par les membres du Collectif Environnement Sonore. Dans le cadre de ces rencontres, est également organisé du 16 au 21 août, un atelier d'écologie sonore et de composition musicale « Maîtriser l’environnement sonore - Créer la musique du lieu » . Cet atelier est destiné aux compositeurs, architectes, urbanistes, paysagistes et, plus largement, à toutes les personnes intéressées par la composition musicale et l’environnement sonore. Enfin, les participants qui le souhaitent peuvent soumettre leurs travaux au groupe d’experts mandatés pour décerner le prix Giuseppe Englert, d’un montant de 5000 francs suisses, qui sera remis le 21 août pour l’aide à la réalisation ou la publication d’un projet traitant de la qualité sonore de l’environnement. 13èmes Rencontres Architecture Musique Ecologie 18-22 août 2010 Isérables (Suisse) - Programme détaillé : www.architecturemusiqueecologie.com