Premier rapport du CSA sur l’intensité sonore en télévision

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a remis au Parlement, pour l'année 2011, son rapport sur l'obligation des chaînes de télévision de respecter un volume sonore égal. La délibération prise par le Conseil en juillet 2011 devrait permettre une amélioration notable de l’intensité sonore des services de télévision en France dès 2012.

csa-rapport-2011-intensite-sonore-tvLe Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a remis au Parlement, pour l'année 2011, son rapport sur l'obligation des chaînes de télévision de respecter un volume sonore égal. La délibération prise par le Conseil en juillet 2011 devrait permettre une amélioration notable de l’intensité sonore des services de télévision en France dès 2012.

L'article 177 de la loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement prévoit que « les chaînes de télévision respectent un volume sonore égal, qu’il s’agisse des programmes télévisés ou des pages d’écrans publicitaires. Chaque année, le Conseil supérieur de l’audiovisuel remet au Parlement un rapport sur le respect par les chaînes de télévision de cette obligation. » La première édition de ce rapport, portant sur l’année 2011, vient d’être rendue publique par le CSA.

En juillet 2011, le CSA a publié une délibération fixant des modalités techniques et un calendrier que les chaînes et les producteurs doivent respecter (délibération n°2011-29 du 19 juillet 2011, voir notre article du 14 novembre 2011). Ce texte limite strictement les écarts d’intensité sonore entre les messages publicitaires et les programmes, avec une exigence croissante jusqu’en 2013. Fruit d'un travail de concertation qui a été mené avec l'ensemble des professionnels et des spécialistes du son, cette initiative française est désormais suivie par d'autres pays tels que les Etats-Unis d'Amérique, la Suisse, le Canada ou le Royaume-Uni. Il devrait permettre une amélioration notable de l’intensité sonore des services de télévision en France dès 2012. Le Conseil s'assurera, en 2012, de l'application de sa décision par les éditeurs, en procédant à des mesures de l'intensité sonore.

Cette délibération reste compatible avec le mode de fonctionnement des éditeurs de services de télévision puisqu’elle s’appuie sur une procédure de validation additionnelle qui peut intervenir lors de la réception des fichiers ou supports dits « prêt-à-diffuser ». Elle n’impose de ce fait pas d’intervention particulière en régie finale ni de méthode particulièrement compliquée à mettre en œuvre. Elle conserve en outre la possibilité, pour les chaînes, d’opter pour des couleurs sonores particulières, dès lors que les traitements d’antenne permettant de les appliquer ne sont pas de nature à réduire la dynamique sonore.

Il faut en effet savoir que l’impression d’un son « plus fort » pour les messages publicitaires que pour les programmes qui les précèdent ou qui les suivent, est obtenue, non par une augmentation de l’intensité sonore, mais par la compression des dynamiques. Ce procédé technique consiste à densifier le signal audio en relevant l’amplitude de chaque fréquence sonore utilisée pour la faire tendre vers le niveau maximal autorisé. On ne touche pas au niveau maximal d’amplitude (volume identique au niveau de la télécommande), mais le son, par sa densité accrue, paraît plus fort aux oreilles de l’auditeur.

Le rapport du CSA précise qu'une meilleure gestion de l'intensité sonore par les distributeurs de services de télévision, les constructeurs de récepteurs, ou encore les éditeurs de services de médias audiovisuels à la demande est aujourd'hui nécessaire. Chacun de ces acteurs peut en effet avoir une part de responsabilité dans l'expérience sonore vécue par le téléspectateur. Notamment, la délibération de juillet 2011 ne s’applique qu’aux services de télévision, et non autres services de media audiovisuels à la demande (SMAD) ni aux réseaux des distributeurs (satellite, ADSL et câble). Le Conseil suggère ainsi une évolution du cadre législatif et réglementaire qui pourrait contribuer à améliorer la situation.

Rapport au Parlement sur l’intensité sonore en télévision – Site du CSA

Délibération n°2011-29 du 19 juillet 2011 relative aux caractéristiques techniques de l’intensité sonore des programmes et des messages publicitaires de télévision