Une fabrique sonore dans les caves des champagnes Pommery

news 1906 fabrique sonore pommeryUne partie des dix huit kilomètres de caves de champagne Pommery à Reims sert de cadre depuis plusieurs années à des expositions d’art contemporain, baptisées Expériences Pommery. La 9ème édition s'intitule La Fabrique Sonore. Elle réunit une trentaine d’artistes internationaux conviés à imaginer des sons et à les diffuser à l’intérieur des galeries souterraines.

La Fabrique sonore explore, à travers une constellation d’artistes, un certain renouveau du medium sonore. Tour à tour ludique, agressif, expérimental, abstrait ou conceptuel, le son accompagne, prolonge, confronte ou renforce le visuel. Que les artistes conçoivent des dispositifs de diffusion ou éprouvent leurs propres instruments, ils nous invitent à une réflexion sur les machines sonores, sur la mécanisation du son et son potentiel sculptural.

Avec plusieurs nouvelles œuvres créées spécifiquement pour l’exposition, La Fabrique Sonore se construit autour d’une diversité de projets allant d’une action filmée dans le Domaine Pommery par Roman Signer au retentissement hypnotique d’un gong de Félicie d’Estienne d’Orves, en passant par une kermesse lumineuse de Bertrand Planes.

On y remarque par exemple la création de Robin Meier et Ali Momeni : les deux artistes musiciens ont créé un dispositif amplifiant et étirant dans le temps et dans l’espace le son de l’effervescence du champagne diffusé à travers un haut parleur monumental. Pour l’élabotration de la forme de ce pavillon sonore ; il sont utilié des fomres comme l’organisation d’une pomme de pin ou des graines de tournesol. Le public est convié à une pluie de bulles sonorisées.

Théo Mercier et Colin Johnco proposent une installation baptisée « Croix de bois croix de fer, si tu mens tu vas en enfer ». Ils mettent en scène une manécanterie, ce chœur qui fait résonner de chants religieux dans les paroisses. Ici le chœur se compose de crânes animés. Chacun dans un recoin du parcours, il attend le visiteur pour entamer son chant mortuaire. Les artistes réveillent ainsi les fantômes qui sommeillent dans ces crayères, dans la tradition des châteaux hantés des fêtes foraines.

Jean-Michel Othoniel a résidé dans un village de verriers en Inde où les sons stridents produits par le verre en train d’être taillé l’ont beaucoup impressionné. Il conçoit ainsi un carillon monumental composé de trois mâts portant des lames et des cloches de verre qui en s’entrechoquant créent une musique cristalline. L’exposition est prévue jusqu’au 30 mars 2012.

Les caves Pommery sont ouvertes tous les jours de 10 heures à 18 heures : Domaine Pommery - 5, place Général Gouraud - 51100 Reims Réservation recommandée au 03.26.61.62.56.