WikiQuiet : un webdocumentaire dédié à la prise en compte de l'environnement sonore dans les décisions d'aménagement

Découvrez la nouvelle web plateforme collaborative (www.wikiquiet.fr) destinée aux élus, urbanistes et aménageurs. Ce projet a été mené dans le cadre d’un Appel à Projets de Recherche (APR) lancé en 2013 par l’ADEME sur le thème « urbanisme durable et environnement sonore ». L’objectif de cet outil est de faciliter l’intégration de la qualité sonore dans les projets d’aménagement urbain. Cette plateforme en ligne, accessible à tous, comporte un webdocumentaire regroupant de courtes vidéos pédagogiques vulgarisées et innovantes, une liste de discussion et des ressources documentaires. Téléchargez le communiqué de presse.

wikiquiet-presentation-390-250La qualité sonore des espaces urbains est un déterminant fort de santé et de qualité de vie. Mais elle est aussi au cœur des enjeux sociaux, économiques et culturels auxquels les villes ont à faire face.

Eloigner les sources de bruit, orienter les bâtiments, agir sur les formes urbaines… autant de principes de bon sens que bien des aménageurs appliquent, mais souvent à leur insu. Ce bon sens « acoustique » n’est jamais aussi efficace que lorsqu’on y fait appel de manière intentionnelle.

 

Qu’est ce que WikiQuiet ?

WikiQuiet (www.wikiquiet.fr) est une web plateforme collaborative facilitant l’intégration de la qualité sonore dans les projets d’aménagement urbain. Cette plateforme en ligne, accessible à tous, comporte :

  • un webdocumentaire regroupant de courtes vidéos pédagogiques vulgarisées et innovantes pour découvrir en 15 minutes les principaux bienfaits d’une prise en compte de la dimension sonore dans les projets d’aménagement,
  • une liste de discussion, lieu d’échange entre professionnels,
  • des ressources documentaires dans la rubrique « Pour aller plus loin » 

 

Contexte et équipe

Ce projet a été mené dans le cadre d’un Appel à Projets de Recherche (APR) lancé en 2013 par l’ADEME sur le thème « urbanisme durable et environnement sonore ». Cet APR visait notamment à identifier de nouveaux leviers d’actions et à développer des outils favorisant le dialogue entre les mondes du sonore et de l’aménagement urbain.

L’équipe pluridisciplinaire de ce projet est composée de :

  • la société SIXENSE Environment (ingénierie / conseil en acoustique environnementale), mandataire du projet
  • le CIDB (Centre d’information sur le bruit),
  • l’INSA de Lyon, département Génie Civil et Urbanisme
  • l’association Acoucité (observatoire de l’environnement sonore de la Métropole de Lyon),
  • la FNAU (Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme).

Le projet a été soutenu par l’ADEME.

Pourquoi ce projet ?

« WikiQuiet » vise à combler ce qui semble être un « chaînon manquant » dans les dispositifs existants de production et de diffusion de connaissances dans le domaine de l’environnement sonore urbain. 

Pour quels publics ?

La plateforme est destinée aux acteurs opérationnels de la « fabrique de la Ville » : les urbanistes et les aménageurs, au sens large. Elle a pour vocation de faciliter le développement de nouvelles pratiques, plus fluides, mieux comprises et mieux partagées… donc mieux intégrées dans les projets d’aménagement urbain. 

La démarche et les valeurs du projet

Une enquête a été réalisée via un questionnaire suivi d’entretiens auprès d’un panel d’acteurs représentatif (élus, urbanistes, aménageurs...). Elle a permis de mieux cerner les besoins ou les freins dans le domaine de l’acoustique urbaine, tels qu’ils sont vécus de la part des décideurs, techniciens ou gestionnaires. Trois mots-clés sont ressortis de cette enquête :

  • la pédagogie (sensibilisation et éducation au sonore)
  • l’attractivité (valorisation de l’acoustique non vue comme une contrainte réglementaire),
  • la rapidité (volonté d’information claire, synthétique et centralisée).

Ce sont ces éléments clés qui ont guidé la conception de l’outil WikiQuiet.

Concernant le webdocumentaire, les intentions s’articulent autour de trois axes :

  • valoriser la thématique de l’environnement sonore comme élément incontournable de l’urbanisme durable, 
  • démystifier la soi-disant complexité technique de l’acoustique urbaine et corriger l’idée reçue selon laquelle la prise en compte intelligente de la dimension sonore est réservée aux experts,
  • encourager une approche plus « positive » de la gestion du bruit, moins axée sur les contraintes réglementaires, plus globale et intersectorielle, en cohérence avec une pratique de l’urbanisme vue comme un levier de la qualité de vie des populations.

 

TÉLÉCHARGEZ LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE WIKIQUIET 2017 (FORMAT PDF)