En Gironde, les fêtards se coucheront plus tôt

Souhaitant lutter contre les troubles à la tranquillité publique et l'insécurité routière, le préfet de Gironde Alain Géhin a signé le 2 février 2004 un arrêté préfectoral réglementant les heures d'ouverture des débits de boisson. Ce nouveau régime horaire, dit « 2-4-6 » – fermeture des bars à 2 heures du matin, fermeture des discothèques à 4 heures (contre 5h00 auparavant) et réouverture des bars à 6 heures (au lieu de 5h00) –, est applicable depuis le 2 février 2004 sur l’ensemble du département. Cette fronde girondine contre l’alcoolisme ne s’est pas arrêtée là : dans un arrêté préfectoral en date du 2 mars 2004, le préfet a en effet prononcé l’interdiction de vente à emporter de boissons alcoolisées entre 22h00 et 6h00. En quelque sorte, l’arrêté 2-4-6 crée un « couvre-feu » au beau milieu de la nuit : effectivement, entre 4 heures et 6 heures, dans toute la Gironde, aucun débit de boisson ne pourra être ouvert. Des dérogations pourront être délivrées au cas par cas pour les cafés qui accueillent « une clientèle de salariés » dès 5 heures du matin. D'autres dérogations concernent les cabarets, cafés-théâtres ou piano bars, qui seront « autorisés à ouvrir, sur dérogation préfectorale, entre 22 heures et 4 heures du matin ». Enfin, les établissements de divertissement (bowling, billards...) pourront ouvrir jusqu'à 3 heures du matin. Le bilan satisfaisant de l'expérience « littoral » – les communes de la façade littorale avaient, lors des étés 2002 et 2003, déjà fait l’objet d’une telle expérimentation – aura semble-t-il convaincu les autorités de généraliser cette mesure à l’ensemble du département. Pour justifier cette réforme, la préfecture cite les statistiques suivantes : le nombre de personnes tuées sur la route en Gironde est supérieur à la moyenne nationale (23% en Gironde contre 19% sur le territoire national) ; les accidents de la route constituent la première cause de mortalité chez les 18-24 ans, 40% des tués sur la route le sont la nuit et 39% le week-end, 23% des conducteurs responsables d’accidents ont une alcoolémie positive.Sources :
- Communiqué de presse de la préfecture de Gironde relatif à l'arrêté pris le 2 février 2004 concernant les modifications horaires des débits de boissons.
- Arrêté du 2 mars 2004 portant interdiction de vente à emporter de boissons alcoolisées la nuit dans le département de la Gironde.