Les résultats de notre sondage sur l’isolation aux bruits intérieurs du logement

Mais ce seul sondage à la représentativité statistique bien aléatoire est à relativiser. En effet, en mars dernier, Destination Santé publiait les résultats d'une enquête bien plus encourageante que la nôtre, puisque révélant une tendance à l'amélioration de l’insonorisation des logements : selon le sondage, à l'heure actuelle, 55% des ménages jugent bonne l'insonorisation de leur logement, contre 49% en 1996.

Ainsi, dans bien des cas, la gêne due aux bruits ressentie par les Français à leur domicile s’explique en fait par la médiocre qualité de l’isolation acoustique de leur logement. Cependant, des solutions existent pour améliorer le confort sonore des habitations. Notamment, le ministère de l’équipement, des transports et du logement et l’Agence nationale de l’amélioration de l’habitat (ANAH) ont initié depuis 1999 une démarche de subvention pour l’amélioration des logements privés. En 2002, l’ANAH a distribué 456 millions d’euros de subventions. 111 200 dossiers de demandes de subvention ont été agréés, correspondant à 178 400 logements améliorés. Propriétaires bailleurs ou occupants peuvent bénéficier de ces aides.

La liste des travaux subventionnables relevant de l’amélioration acoustique des logements est la suivante :
- isolation acoustique des sols, plafonds et parois opaques ;
- isolation acoustique des matériels bruyants ;
- isolation des parois vitrées ;
installation de climatisation ou rafraîchissement permettant d’améliorer le confort acoustique des immeubles très exposés à la chaleur et au bruit.Pour tous renseignements, consulter le site national de l’ANAH (www.anah.fr) ou contacter la délégation ANAH du département où est situé l’immeuble dans lequel les travaux sont prévus. Numéro national : 0826 80 39 39.