Le bruit : un problème pour la moitié des citadins européens

Selon une enquête d’opinion sur la qualité de vie menée dans 75 villes européennes, les questions de pollution de l’air et de pollution sonore continuent d’inquiéter les citoyens européens. Plus de la moitié des répondants estiment que le bruit représente un grave problème dans leur ville.

Selon une enquête d’opinion sur la qualité de vie menée dans 75 villes européennes, les questions de pollution de l’air et de pollution sonore continuent d’inquiéter les citoyens européens. Plus de la moitié des répondants estiment que le bruit représente un grave problème dans leur ville.

La Commission européenne a publié en mars 2010 les résultats d’une enquête menée en novembre 2009 dans 75 villes de l’Union européenne, de Croatie et de Turquie. Ce sondage Eurobaromètre Flash a été réalisé par la société Gallup (Hongrie) auprès de 37 500 habitants, soit pour chaque ville un échantillon de 500 habitants représentatif de la population. Six villes françaises figuraient dans la liste : Bordeaux, Lille, Marseille, Paris, Rennes et Strasbourg, Les questions portaient sur les soins de santé, l’emploi, le logement, la pauvreté, la situation économique, l’immigration et la présence d’étrangers, la sécurité, la pollution et les changements climatiques, les services administratifs, l’infrastructure urbaine et, enfin, les transports publics. En ce qui concerne le bruit, à l’affirmation « Le bruit représente un grave problème », les sondés étaient invités à dire s’ils étaient : « pas d’accord du tout », « plutôt pas d’accord », « plutôt d’accord », ou « tout a fait d’accord ». Dans la plupart des villes, plus de la moitié des répondants estiment que le bruit représente un problème majeur dans leur ville : cette proportion oscille entre 51% à Rotterdam et Strasbourg, et 95% à Athènes. En revanche, à Groningue (Pays-Bas) et à Oulu (Finlande), seulement 19 et 22% respectivement de l’échantillon perçoivent le bruit comme un problème. Pour les autre villes françaises, le pourcentage de personnes considérant que le bruit est un grave problème est de : 44% à Bordeaux ; 42% à Rennes ; 57% à Lille ; 70% à Marseille ;72% à Paris. Les résultats montrent une très forte corrélation entre pollution atmosphérique et bruit. Les habitants d’Athènes, de Bucarest, de Sofia et de Budapest sont les plus nombreux (85 à 95 % des personnes interrogées) à considérer que le bruit et la pollution atmosphérique constituent de graves problèmes. Pour télécharger l’enquête : http://ec.europa.eu/regional_policy/themes/urban/audit/index_fr.htm