Les cartes de bruit anglaises en plein essor

Après Birmingham et Londres, une vingtaine de villes ou agglomérations anglaises sont en passe de réaliser leurs cartes de bruit, dans le cadre du Noise Mapping England Project lancé par le ministère anglais chargé de l’environnement.

Outre-Manche, ces cartes, qui sont perçues comme de véritables outils locaux d’aide à la gestion et à la réduction des niveaux de bruit, constituent l’un des piliers du programme national Ambient Noise Strategy qui sera déployé dès 2007. Décidé dès 2002, ce projet ambitionne de rassembler un vaste corpus de données sur le bruit dans l’environnement en Grande-Bretagne. L’un des buts poursuivis par ce projet est d’accumuler des connaissances en matière de localisation, d’acquisition et de précision des données d’entrée (vitesse et densité du trafic, topologie, densité de population, etc., données de base permettant d’estimer les niveaux de bruit par modélisation) en vue de la mise en application de la directive sur la gestion et l’évaluation du bruit dans l’environnement (directive 2002/49/CE). Les zones à cartographier dans le cadre du Noise Mapping England Project : Bristol, Bournemouth, Brighton, Reading, Portsmouth, Southampton, Southend, Leicester, Nottingham, Coventry, Stoke on Trent, Hull, Sheffield, Manchester, Liverpool, Birkenhead, Blackpool, Preston, Tyneside and Teesside, the West Midlands et West Yorkshire. Ben Bradshaw, sous-secrétaire d'État parlementaire au ministère de l'environnement, dans un article publié par la BBC, estime « qu’à mesure que ces cartes se font de plus en plus nombreuses, le gouvernement, les collectivités territoriales, les services chargés de l’aménagement ou de l’urbanisme, comme le grand public, vont améliorer leur compréhension des phénomènes liés au niveaux sonores, ce qui va permettre de mener une action plus efficace en matière de réduction du nombre de personnes exposées à des niveaux de bruit élevés. »

Source : BBC News, article du 10 août 2005