Neuf Français sur dix favorables à l'énergie éolienne

Ce sondage a été réalisé pour le compte de l’ADEME en janvier 2003 par l'institut Synovate et rendu public le 27 février à Lyon, à l'occasion du Salon des énergies renouvelables. Il porte sur un échantillon représentatif de 2090 personnes des régions métropolitaines et deux suréchantillons dans l'Aude auprès de 300 riverains de sites éoliens et dans le Finistère auprès de 230 riverains de sites éoliens (des communes équipées de parcs éoliens en fonctionnement ou en cours de construction et de communes limitrophes).

Selon ce sondage, qui conforte les résultats d'une autre enquête d'opinion menée en 2002, une très forte majorité (92%) des personnes interrogées se prononce en faveur du développement de l'énergie éolienne, essentiellement pour des raisons écologiques et économiques, mais aussi comme énergie de substitution.

Gêne : esthétique plutôt que sonore

Au niveau national, la gêne est estimée à 28% et le bruit n'est un handicap que pour 21% des personnes interrogées. Lorsqu’on demande aux personnes interrogées de dire si l’affirmation « Les éoliennes sont bruyantes » est vraie ou fausse, le fait que les éoliennes soient bruyantes est vrai pour 47% des gens, contre 61 % concernant le fait qu’elles détériorent le paysage.

Enfin, les sites considérés comme les moins gênants pour l'implantation d'éoliennes sont, en ordre décroissant, un champ à la campagne (58%), à proximité des autoroutes (46%) dans une zone ou un port industriel (42%), en haut d'une colline (36%) ou en mer (35%).

Les éoliennes gagnent à être mieux connues

Concernant les échantillons des sites d’implantation d’éoliennes, curieusement, seuls 16% des riverains du site éolien de l’Aude citent le bruit parmi les inconvénients. Le bruit est un aspect relevé par les riverains des sites du Finistère (27%) peut être à cause d'un site équipé d'éoliennes d'occasion et donc de technologie plus bruyante.

Au niveau national, un Français sur cinq (19%) pense que les éoliennes n'ont aucun inconvénient. Plus on est proche des éoliennes, moins les inconvénients sont jugés importants : le sondage, réalisé sur deux suréchantillons dans l'Aude et le Finistère sur des sites d'implantation d'éoliennes, fait grimper ce pourcentage respectivement à 40 et 44%. De même, seuls 48% des riverains des sites éoliens dans l'Aude et 33% dans le Finistère estiment que les éoliennes détériorent le paysage.Source www.ademe.fr